Judith Butler : “L’homophobie est un mot passionnant”


histoireetsociete

936729_10151430468019331_1232493623_nJudith Butler : “L’homophobie est un mot passionnant”

Avant-goût | Pionnière de la théorie du genre, la philosophe américaine se positionne aujourd’hui contre la politique d’Israël. Elle est l’invitée de “Télérama” cette semaine.

Le 07/01/2014 à 16h16

A chaque fois que se profile, en France, un débat sur le mariage pour tous ou l’homoparentalité, un nom se fait entendre : celui de Judith Butler. Star mondiale des gender studies, grâce à son essai Trouble dans le genre. Pour un féminisme de la subversion (1990), la théoricienne et militante américaine de 57 ans – qui publie aujourd’hui un livre sur le conflit israélo-palestinien – a clarifié avec force la distinction entre le sexe (naturel, biologique) et le genre (social, construit). Un duo auquel il faudrait même ajouter un troisième terme : le désir (ou la sexualité), puisque l’un des bienfaits de la pensée de Butler est de déminer les binarismes un…

View original post 536 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s